Soilih Mohamed Soilihi: Droit de réponse

La Rédaction
By La Rédaction février 22, 2019 17:19

Soilih  Mohamed Soilihi: Droit de réponse

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

A tous les proches et ami(es), en ce moment complexe avec bien de complications pour le quotidien de chacun(e), les multiples témoignages de soutien et de sympathie a mon endroit me vont naturellement droit au cœur. Mais, celles et ceux qui ont suivi mon parcours savent que j’essaie autant que possible de m’inspirer de mon imam de référence, al-marhum S.O.Abdallah Mwinyi Baraka. Il fut Ambassadeur itinérant, extraordinaire et plénipotentiaire. A ce titre, il s’exprima au Conseil de Sécurité pour l’admission de notre archipel aux NU. Pourtant, un jour alors qu’il se trouvait a l’étranger, un pouvoir qui se croyait eternel a Moroni décida de lui retirer son titre parce qu’il refusa alors de cautionner ce qui heurtait sa conscience et il le fit savoir publiquement. La suite, nous la connaissons… L’année dernière, lorsque j’ai initié avec sa famille ses disciples et des amis un colloque international a l’occasion du centenaire de sa naissance, le Président Azali tenta vainement de s’y opposer. Associé au départ, le personnel du Ministère des Affaires Étrangères reçut l’ordre de prendre de la distance a l’égard d’un tel événement jugé salutaire par la nation et la communauté internationale dont le concours fut décisif, notamment en vue de la promotion de l’éducation, de la recherche et de la tolérance religieuse dans le vivre ensemble. De son cote, le Président par intérim de l’Université des Comores (co-organisatrice du colloque) ne respecta pas ses engagements. Depuis, je savais que, malgré la bonne volonté face aux difficultés diverses du métier, aux décisions et propos incohérents qui m’avaient incités à demander à la hiérarchie de procéder à mon rappel, les efforts faits pour assumer des responsabilités au service de la Nation ne manqueraient pas de connaitre leurs limites qu’impose la différence essentielle entre compromis et compromissions. Il reste que je n’ai aucun doute que, pour notre pays, nul ne saurait empêcher le soleil de briller bi idhnillah al-kareem.

Soilih MOHAMED SOILIHI (SMS)

La Rédaction
By La Rédaction février 22, 2019 17:19
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

<