Kiki veut imposer aux journalistes des zones de couverture le 24 mars

La Rédaction
By La Rédaction mars 21, 2019 00:30 Updated
Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Nous avons appris à travers le Conseil national de la presse et de l’audiovisuel, la volonté des autorités de nous imposer des zones de couverture le jour du scrutin.
Nous Collectif des journalistes, dénonçons cette décision arbitraire prise sans aucune concertation avec les journalistes laquelle décision contrevient au bon exercice de la mission principale d’un organe de presse qui est d’informer en toute liberté. Réduire l’espace de mobilité pour des médias publics, et privés surtout, qui disposent de personnels déjà insuffisants, c’est limiter sensiblement la capacité à être présent un peu partout.
C’est pourquoi, le collectif propose la libre circulation des journalistes sur l’ensemble du territoire, sans restriction aucune. Il appartient aux rédactions de gérer à leur convenance ce dispatching, en fonction de l’actualité et de leur stratégie. Il serait absurde de cantonner un journaliste dans le Mbadjini si sa présence pour une raison ou une autre est requise à Moroni. Une demande qui s’applique à tous les médias ayant obtenu l’accréditation du régulateur.

© Collectif des journalistes

La Rédaction
By La Rédaction mars 21, 2019 00:30 Updated
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

<