Pour Agwa, le viol des mineurs est monnaie courante à la maison d’arrêt de Moroni.

La Rédaction
By La Rédaction juin 7, 2019 08:05

Pour Agwa, le viol des mineurs est monnaie courante à la maison d’arrêt de Moroni.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Prison de Moroni , Abdallah Agwa Journaliste Internationnal, lanceur d’alerte aux Comores, a bien confirmé hier que dans la maison d’arrêt de Moroni , des jeunes garçons sont violés par des détenus adultes sous le silence des autorités.

Il a donné l’exemple d’un mineur de 16 ans violé par d’autres détenus, où le lendemain matin a été amené par deux prisonniers voir docteur Chakour au bâtiment le Moroni des prisonniers politiques.

Pour le journaliste Oubeid, il confirme que pendant sa garde a vu , un gendarme l’avait déshabillé jusqu’à lui demander d’enlever sa petite culotte .

La surpopulation, les conditions matérielles de détention indignes, l’absence de droit à l’expression, etc. font qu’un incident bénin peut facilement dégénérer et qu’une revendication, même simple, doit parfois prendre des formes extrêmes pour être entendue.

@ Lassa Lassa !

La Rédaction
By La Rédaction juin 7, 2019 08:05
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

<