‘Ahamada Mmadi Boléro, l’espion l’espion qui vient du froid(eur).’

La Rédaction
By La Rédaction février 25, 2021 08:17

‘Ahamada Mmadi Boléro, l’espion l’espion qui vient du froid(eur).’

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

AHAMADA MMADI BOLÉRO
L’espion qui vient du Froid (eur)
Il est, dit on, le dernier naufragé de la pérestroïka Gorbatchévien.

l’homme de la Glasnost -.
Il est cet espion qui vient du froid sibérien.
Il est cette froideur qui nous a concocté, le 21 février 2021, sur les ondes de Fcbk Fm, un de ses numéros dont il est le seul à avoir le secret.

Il nous a fait don et étalage de son talent de grand flibustier de l’histoire récente de notre pays.

Durant des minutes interminables il a cherché dans une gueule de bois, en s’auto congratulant, à nous embrouiller l’esprit, à nous plonger dans une confusion sans fin, en
variant amalgames et
contre-vérités dans un déni total de transgression de l’histoire
postcoloniale du pays.

Quel inexplicable toile nous tissons quand nous nous exerçons au mensonge d’Etat !

Quelle avalanche d’artifices pour pervertir l’Accord-cadre de Fomboni signé le 17 février 2001
instituant la présidence tournante en Union des Comores pour une période de 4 ans devenue 5
et non-renouvelable qui a permis de mettre un terme à plus d’une décennie de séparatisme
anjouanais !

Boléro dansant faux pas, use de tous les arguties pour convaincre du contraire.

Ce pur prodige du vieux système soviétique, formé, éduqué, façonné et baigné dans la culture ténébreuse du KGB, voue une fascination sans limite au colonel putschiste Azali Assoumani.

Pour ce sanguinaire, il est en total extase devant son génie criminel teinté d’une bonne couche de
délire psychotique.

C’est donc pour maintenir au pouvoir cet ignoble personnage qu’il se lance dans la dénégation
de l’histoire récente de notre pays en tentant de la réécrire avec une gomme dans l’objectif torpiller l’Accord, le travestir, le rendre illisible dans une confusion sans commune mesure.

Ainsi il s’adonne la manière à pouvoir l’interpréter à sa convenance, à tel point que l’on peut parler de l’horizontalité historique et de la verticalité juridique .

Sauf que Mr. Chachacha ô pardon Mr. Boléro il faut vous éviter de passer dans la trappe de
l’histoire de votre pays.

Cela fait mauvais genre pour un politique pétri d’ambitions
démesurées. Toutefois une chose est sûre : Il n’y a pas de loi mécanique de l’histoire :
par contre, il y a des facteurs exogènes ou endogènes qui contribuent à façonner l’histoire.

D’autant qu’il est dit que l’histoire est une utopie qui a fini par s’imposer avec la force du
temps.

Quinze années de pratique de la Tournante ont fait leur œuvre. Vous ne pouvez plus rien y
changer pour satisfaire votre ego égocentrique et narcissique.

Échec et mat pour vous et votre
mentor, votre intervention n’a eu pour effet que de dévoiler vos intentions funestes qui n’est
qu’un flagrant appel de pieds pour louer vos services en surenchérissant.

Votre tort commun c’est d’avoir sous-estimé les capacités du peuple comorien à défendre bec et ongles leurs acquis : la démocratie et l’État de droit auquel il est profondément attaché d’une manière irréversible .

Par message interposé, vous avez certes offert vos services. Mais je pense que je ne m’aventure pas en vous rétorquant que votre époque est révolue et le dernier de vos
semblables, le défunt commandant Charles. a rendu son âme.

Mercenaire en col en blanc est
un produit en voie de disparition.

Je crains fort que vous et votre mentor débutez une très
longue traversée du désert hélas dans un avenir très proche.

2029 rêviez -vous ?
Pensiez-vous dommage que le bail est résilié aux nombreux motifs dont voici quelques uns : attitude
belliqueuse, comportement inadapté et inapproprié, abus de position dominante, exercice
excessif de la force, instrumentalisation de toutes les institutions étatiques, démantèlement du pacte républicain, brutalité des actes, violence des mots, barbarie des gestes au quotidien…
commandent à votre mise au pilori pour toujours.

Votre régime inhumain et criminel a provoqué traumatisme profond de notre pays.
Il a créé une blessure qui mettra du temps à cicatriser. Et ça se justifie puisque les règles sont foulées au pied, les principes sacro-saint piétinés, les valeurs et les traditions ancestrales sabordés.

Le moment n’est-il pas venu de tout remettre à plat. Sans votre régime dictatorial et sanguinaire, ne faudrait-il pas établir un pacte républicain avec le peuple pour rédiger un nouveau contrat social politique et économique, redéfinir des nouveaux paramètres basés sur l’éthique et la déontologie ?

Éradiquer l’histoire, c’est créer une amnésie collective dangereuse pour les nouvelles générations avec leur perte des repères. Nous – sans vous – nous relevons en étant inventifs créatifs, ambitieux et volontaristes.

Voyez-vous, avec l’invention du mouvement, on a vaincu l’espace temps, avec celle de la parole, on a battu le temps mort, avec celle de la couleur, on a combattu l’ennui.

Il nous faut retrouver la martingale qui fait recouvrer la confiance afin de pouvoir nous
débarrasser de tous les oripeaux obscurantistes.

Il nous faut mettre fin à la longévité nocive de la politique de l’entre-soi qui attise les haines et nourrit les rivalités, qui irrigue l’esprit de revanche.

Allons de la loi à la loi en passant par la loi. Je veux croire à des lendemains meilleurs pour notre pays parce que nous aurons exorciser le mauvais sort en jetant dans la fosse aux lions, ce diable que votre illégitime régime incarne et qui nous torpille pour que les
Comores renaissent de leur cendre tel le sphinx.

J’y crois, mais sans vous et votre mentor putschiste, sanguinaire et criminel Gozibi.

Par Kamal Abdallah⤵️

La Rédaction
By La Rédaction février 25, 2021 08:17
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

<