En ces temps de crise, sanitaire et économique La prostitution des étudiantes prospère

La Rédaction
By La Rédaction avril 8, 2021 00:25

En ces temps de crise, sanitaire et économique La prostitution des étudiantes prospère

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

En ces temps de crise sanitaire et économique, la prostitution aux Comores prospère. Le phénomène inquiète puisqu’il concerne désormais des étudiantes universitaires.

Nombre d’étudiants de l’université des Comores viennent des autres îles du pays et de familles aux revenus modestes, obligés de faire face à la cherté de la vie et du logement à Moroni. Mais ils ne vivent pas cette précarité de la même manière.

Certains, au-delà des petites aides familiales durant l’année universitaire ou même parfois durant les vacances, ont trouvé une solution pour lutter contre cette précarité : la prostitution.

Les heures de fins des cours, les mouvements des étudiants dans les facultés sont incessants. Entre ceux qui vont au restaurant et les autres qui rentrent dans leurs domiciles pour se nourrir ou même les autres qui sont venus rendre visite à leurs copines, les va-et-vient ne s’arrêtent pas.

Pourtant, une chose, qui semble d’ailleurs normale ou anodine pour ces étudiants,  Il s’agit de la présence de véhicules luxueux devant les facultés de mvouni ou à Moroni. des voitures de luxe qui viennent et appellent des étudiantes qui vont les rejoindre.

La situation de l’étudiant se  dégrade de plus en plus, amenant certains à se prostituer fréquemment ou occasionnellement pour payer leur logement, ou financer leurs études, entre autres.

Cette prostitution serait exercée la plupart du temps par des filles. Car Il faut assurer, entre autres, le paiement des loyers, des taxis,  de la nourriture et des frais de scolarité parfois exorbitants. 

Une activité clandestine mais fructueuse qui arrive à couvrir les dépenses de ses étudiantes. Ce métier a permi à d’autres de découvrir plusieurs endroits, de personnalités et les hôtels les plus luxueux. Pour avoir de l’intimité, parfois des ministres des directeurs généraux les amènent dans des hôtels ou certains dans des passions à Moroni.

Si les gains sont parfois importants, les risques le sont tout autant, surtout que tout ceci est bien sûr illégal. Difficile alors pour les étudiants de se protéger ou de se retourner contre les personnes qui n’auraient pas respecté leurs paroles.

©Lassa lassa!

La Rédaction
By La Rédaction avril 8, 2021 00:25
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

<